En De It Fr Es
Click here to fill out out form Retour d'appel +44 (203) 807-10-87
Слайды3Slide thumbnail

Leader Européen pour les couples homosexuels

Personnel multilingue, hautement qualifié

Un expert individuel disponible à tout moment pour vous

Слайды4

Une large base de données des donateurs

Maternité de substitution et donneuses d’ovocytesgay friendly

Utilisation des techniques les plus modernes et les meilleures méthodes

Слайды1

Résultat positif 100% garanti

Les enfants peuvent être heureux dans toutes les familles

The Medical Journal of Australia a publié l’étude, où un argument clé de la campagne anti-mariage d’égalité de l’Australie est une affirmation selon laquelle les enfants ont besoin d’une mère et d’un père pour grandir heureusement. Mais ils ne le font pas, car dans les familles de même sexe, les enfants n’ont seulement qu’une mère ou un père, mais ils ont beaucoup de soin et d’amour pour qu’ils soient heureux. Avoir deux parents est une double bénédiction et cela ne dépend pas du genre des parents. Ce fait est prouvé scientifiquement. L’analyse de trois décennies de recherches révisées par des experts de Melbourne Children’s, un hôpital pédiatrique et un institut de recherche, montre que les enfants élevés dans des familles homoparentales sont aussi bien du point de vue émotionnel, sociale et éducatif que ceux qui proviennent de familles hétérosexuelles.

Mais, malheureusement, les enfants des familles homoparentales souffrent encore, mais pas parce que leurs parents ont le même sexe, mais à cause des homophobes qui les entourent. Voilà pourquoi, ces enfants souffrent plus que leurs pairs et non pas parce qu’ils ont été maltraités, molestés ou Dieu interdit ça, mais à cause des homophobes et de leurs théories bizarres. «Les résultats de ces analyses reflètent un consensus plus large dans les domaines des études familiales et de la psychologie. Ce sont les processus familiaux – qualité parentale, bien-être parental, la qualité et la satisfaction des relations au sein de la famille – plutôt que les structures familiales qui font une différence plus significative pour le bien-être et le développement positif des enfants», ont dit les chercheurs.